Windows 10 : l'incitation à migrer disparaîtra à compter du 29 juillet

Windows 10 : l'incitation à migrer disparaîtra à compter du 29 juillet

Dès qu'il faudra passer à la caisse, en somme

Alors que Windows 10 se rapproche doucement de son premier anniversaire, un porte-parole de Microsoft a confirmé à WinBeta que la fin du programme de migration gratuite marquerait également la fin des insistantes invitations à passer sur le nouvel OS. Avec 300 millions d'utilisateurs au compteur, la firme est toutefois loin de ses objectifs... 

Il était question, il y a un an, de séduire plus d'un milliard d'utilisateurs avant le deuxième anniversaire de Windows 10. Le principal outil, à cet égard, devait être un programme de migration gratuite à destination de tous ceux qui détiennent une version légale de Windows 7 ou de Windows 8.1. Neuf mois après le lancement de l'OS — et dudit programme —, le résultat est à la fois impressionnant et mitigé. En effet, d'un côté, Microsoft se félicite d'avoir récemment passé la barre des 300 millions d'installations, ce qui, indubitablement, fait de Windows 10 un acteur de poids sur la scène des systèmes d'exploitation. Mais de l'autre, des centaines de millions de machines demeurent sous Windows 7... Ce qui est synonyme de retard important par rapport aux temps de passage envisagés pour le nouvel OS. À cette cadence, Windows 10 fêtera son premier anniversaire avec, à peu de choses près, 400 millions d'installations. Pour franchir la barre du milliard dans les délais annoncés, Microsoft devra donc convaincre 600 millions d'utilisateurs supplémentaires l'année suivante, sachant que son programme de migration gratuite ne doit pas s'étendre plus de 12 mois. En d'autres termes, la firme va devoir écouler 600 millions de licences (directement ou auprès des OEM) en un an sans l'argument de la gratuité. Un défi d'autant plus difficile à relever que le marché du PC n'est pas vraiment au sommet de sa forme. Bien sûr, la firme pourrait être tentée de prolonger son offre dans l'espoir de séduire quelques millions d'utilisateurs qui n'ont pas encore cédé à ses — parfois insistantes, voire intrusives — incitations. Il semblerait, néanmoins, que cette stratégie ne soit pas à l'ordre du jour. Sollicité par WinBeta, le géant a fait savoir que "les détails [n'étaient] pas encore finalisés", mais qu'à compter du 29 juillet prochain, l'application "qui facilite la mise à niveau vers Windows 10" serait "désactivée et plus tard supprimée des PC de par le monde". Il n'est pas question d'une disparition instantanée — "cela va prendre du temps" — mais le message est clair : sauf retournement de veste, Microsoft renoncera à son forcing avant l'automne.

(Sources: WinBeta )

 

Revenir